TABARKA,
L'ANTIQUE THABRACA DES BERBERES

Page 1

      
La ville de Tabarka est située sur la côte de corail, côte qui s'étend de Bizerte à Tabarka, elle se trouve à quelques kilomètres de la frontière algérienne (La Cale). Tabarka est adossée sur les Kroumiries, chaine de montagnes qui borde le littoral méditerranéen du nord de la Tunisie, montagnes couvertes d'une forêt dense composée de chênes-lièges, bouleaux, saules, pins, eucalyptus et mimosas.
Pourquoi la ville de Tabarka sur un site dédié aux villes du lac de Bizerte!. Cette ville est dans les souvenirs de nombreux ferryvillois et bizertins, enfants, de la colonie de vacances d'Ain Draham, ils venaient se baigner sur les magnifiques plages de Tabarka, adultes ils venaient pour faire de la pêche sous-marine ou chasser les sangliers. D'ou cette page.
Aujourd'hui la ville de Tabarka où vit un peuple d'origine berbère, est devenue une station balnéaire de réputation internationale. D'Europe, on peut s'y rendre directement en avion, Tabarka est dotée d'un aéroport international. Fin juin-début juillet, son festival de jazz attire de plus en plus de monde. La ville a de nombreux hôtels de 1* à 4**** étoiles et un très bon GOLF entre mer et forêt. La ville possède un artisanat riche et diversifié : travail du corail, tissage, pipes (racine de bruyère), liège, faïence et pôterie, ... On y retrouve des vestiges phéniciens et romains.
La ville de Tabarka a été fondée par les phéniciens il y a 2800 ans sous le nom de Thabarca (pays des broussailles), elle a connu une période très prospère aux IIIème et IVème siècles, les vaisseaux romains chargeaient du liège, du marbre, des céréales et autres produits de la région. De 1540 à 1741, Tabarka a été une possession de la république de Génes et gouvernée par une famille génoise, les Lomellini, le fort génois reste le seul vestige de cette période.
      












Le long du littoral on peut y voir des rochers
monolithiques de 20 à 25 m de haut, les Aiguilles.



      
Au 16ème siècle, la ville de Tabarka connut une nouvelle lutte pour l'exploitation du corail qui entraînera des tractations et des conflits entre les génois et les troupes de Charles Quint. Les génois après avoir fait prisonnier le corsaire Dragut l'échangèrent contre le site de Tabarka. Durant les 2 siècles qui suivirent, les génois conservent Tabarka et son île Tabarque malgré une forte pression française. Une forteresse sur l'île de Tabarque fut alors édifiée par les génois et les habitants vécurent du commerce du corail et des produits de la région. Au milieu du 18ème siècle, Ali Pacha libéra la région de la présence génoise et concédera l'exploitation du corail, sur tout le littoral tunisien, à la Compagnie royale d'Afrique tenue par des français. Le fort génois se situe sur l'île de Tabarque
      


















>                                                                                                                             SUITE Suite page 2, photos de Tabarka


RETOUR SOUS MENU VILLES ET REGIONS DE LA TUNISIE DU NORD

RETOUR AU MENU GENERAL



Depuis sa création fin 2001 internautes (IP) ont visité le site
Un internaute par son IP est enregistré qu'une seule fois par jour
même si il visite le site plusieurs fois dans cette journée
Pour que le nombre soit exact il doit figurer sur toutes les pages du site